rester mince

Garder la ligne : mes astuces, mon expérience

L’idée de cet article a germé dans mon esprit suite à de nombreux messages reçus sur le blog, et quelques-uns sur Instagram, me demandant comment je faisais pour garder la ligne alors que je semblais ne pas spécialement me priver et aller régulièrement au restaurant.

Pour autant, je n’étais pas sure que ces informations étaient pertinentes car j’avais peur que ça fasse un peu « je vous raconte ma vie » ou alors « moi je suis mince donc je vais vous apprendre comment faire »…ce que je voulais à tout prix éviter. J’ai donc fait un sondage pour savoir si un article de ce type vous intéressait vraiment ou si ça n’était que quelque demandes isolées. A ma grande surprise, vous avez massivement répondu OUI 🙂

Chose promise, chose due, je partage avec vous mes astuces et mon expérience personnelle pour garder la ligne au quotidien. Je vais vous parler assez franchement dans cet article car c’était le but de vos demandes à la base et on est là pour ça sinon il n’y a pas grand intérêt ^^ L’objectif n’est pas de faire culpabiliser quiconque, juste parler de ma philosophie et de mon vécu sur ce sujet.

→ Petite précision cependant : ce contenu est réellement basé sur ma vision des choses et sur ce que j’applique et mets en pratique au quotidien. Je ne vais pas vous répéter des conseils qui n’en sont pas vraiment ou des astuces bateau déjà rabâchées 60 fois comme « faites du sport » ou « ne mangez pas des féculents à tous les repas ». Ça on le sait merci bien !

♥ Bien entendu, je ne suis ni médecin, ni nutritionniste ni même diététicienne. Les conseils que je partage ici sont basés sur ma vie et n’ont pas de « valeur médicale ». Et malheureusement, ce qui fonctionne avec une personne, ne fonctionne pas forcément avec une autre.

Pour finir, il s’agit de mon retour concernant le fait de « rester mince » et donc pas dans l’optique de perdre du poids, mais de se maintenir, de rester stable. Mais je sais que beaucoup d’entre vous souffrent de ce célèbre « effet yoyo », donc je pense que ce que j’ai à dire peut vous intéresser.


Comment rester mince ? Mon expérience

Pour répondre à la question qui revient le plus fréquemment et pour poser un peu le contexte de la chose :

Je pèse 49 kilos pour 1m67. Je fais une taille 34/36, ça dépend. Concrètement, je suis donc ce qu’on appelle une femme « mince ». J’ai toujours été relativement fine, j’ai des os légers, des doigts longs et de touts petits poignets par exemple (c’est galère de trouver des bracelets qui tiennent bien soit dit en passant).

Mais malgré tout, j’ai quand même des fesses ou de bonnes hanches : ce que je veux dire par là c’est que mince n’est pas synonyme de planche à pain anorexiques. On peut très bien être fine et avoir des formes comme la mannequin Emily Ratajkowsi pour ne citer qu’elle comme exemple. Voilà, ça c’était pour la petite mise au point car j’entends souvent pas mal de bêtises là-dessus… ^^

Je dirai que je suis stable niveau poids depuis la seconde environ, donc depuis l’âge de 16 ans à peu près. Depuis je n’ai ni perdu ni pris un kilo, je suis donc à ce qu’on appelle mon « poids de forme ».

Je me pèse environ 1 fois par mois, jamais au même moment, mais vite fait, juste quand ça me prend histoire de contrôler. Ça me prends 3 secondes ensuite je range la balance et c’est réglé. Ça n’est pas quelque chose qui me préoccupe.

Côté nutrition, je mange globalement de tout et en quantité normal : je ne picore pas comme un moineau mais je ne suis pas un ogre non plus c’est sur. Je ne me prive pas spécialement, néanmoins j’essaie de suivre quelques « règles » et de faire attention :

  • Limiter au maximum le fast-food (de toute manière je n’aime pas spécialement ça) et les sauces
  • Je ne bois jamais de soda. En soirée, soit je bois des alcools que j’apprécie, soit de l’eau, mais jamais de soft bourré de sucres (1 canette de Coca = 6 morceaux de sucre, au secours !)
  • J’évite les féculents ou les plats en sauce le soir et les desserts « lourds »
  • Si j’ai mal/beaucoup mangé la veille, je fais attention le lendemain

Je pense que tout est une question d’équilibre. Dans quelque domaine que ce soit, l’excès n’est jamais bon. Même l’excès de sport n’est pas bon ! Pour résumer, je pense juste que je mange équilibré et que j’ai la volonté de freiner quand je vois que c’est trop.

Je parle bien entendu de la vie quotidienne, et non pas des soirées « exceptionnelles » comme les sorties au restaurant, une fête entre amis ou un baptême par exemple, où là le but est de profiter au maximum !

→ Si ça vous intéresse, j’avais d’ailleurs rédigé un article complet sur ma routine alimentaire quotidienne 7h/20h.


Ne jamais grignoter

Ça, c’est ma règle number One et je la suis toujours : ne jamais manger entre les repas. Encore une fois, en vacances ou l’été, bien sûr qu’il m’arrive de temps en temps de manger une petite glace à 16h par exemple, mais ça doit rester exceptionnel.

D’autant plus qu’en réalité, on mange rarement car on a « réellement » faim mais plus pour s’occuper, parce que l’on s’ennuie, qu’on a envie de faire une pause ou qu’on en a marre de ce que l’on est en train de faire.

Et si vraiment le ventre gargouille, il faut grignoter sain et pas en profiter pour entamer le paquet de Granola, vous voyez ce que je veux dire ? 😉


Ne plus manger après 21 heures

Sauf cas exceptionnels où je ne peux pas contrôler mon planning (comme à un mariage par exemple) ou quand je suis au restaurant, je ne mange plus rien passé 21 heures.

Sinon j’ai la sensation d’être lourde, que tout me reste sur l’estomac et je n’aime pas aller me coucher « là-dessus ». Et niveau poids, ça n’est pas un secret qu’il est recommandé de manger assez tôt et léger le soir. Alors on oublie le grignotage de M&M’s ou de bonbons devant votre série après diner ! Même si c’est « juste 1 ou 2 », car ça vous donne envie pour rien et c’est encore plus dur de résister après.

ne pas grossir


Un bon métabolisme : merci la génétique !

Il faut bien l’avouer, un bon métabolisme ça aide aussi beaucoup ! Mais là il s’agit de génétique, c’est juste un coup de bol, vous ne pouvez malheureusement rien y faire. Je sais que j’ai la chance d’avoir un super métabolisme. Mon frère aussi a le même, il ne grossit pas.

Après, je ne sais pas si cela durera dans le temps, à voir…


Ne pas utiliser la nourriture pour compenser quelque chose ou se réconforter

Je pense qu’avec le grignotage, c’est vraiment « l’erreur » la plus courante que font la plupart des gens. C’est vrai que c’est tentant de « tomber dans le panneau ».

Manger ça fait du bien, ça procure du plaisir, on pense à autre chose pendant quelques instants…surtout avec le sucre et la comfort food comme on l’appelle : littéralement « la bouffe de réconfort ».  On connaît toute cette fille qui est une brindille alors qu’elle alterne ses menus entre McDo, kebab et pizza…

Certes, elle ne prend pas un gramme, mais qu’en est-il de la qualité de sa peau (bouton, cellulite, peau grasse…) ou de son cholestérol ? [A ce sujet, un petit article sympa qui pourrait venir compléter cette réflexion et que j’avais rédigé l’année dernière : la cellulite stop au débat, tout le monde en a. Un billet qui fait du bien au moral !]

Chacun son refuge me direz-vous, mais je suis sure que vous pouvez trouver quelque chose qui vous fait du bien sans faire du mal à votre corps. Généralement moi je dépense de l’argent, ça marche plutôt pas mal haha !


Ne pas culpabiliser d’avoir mangé

Cela n’est pas du tout établi ou prouvé scientifiquement, mais je suis convaincue que le fait de culpabiliser après avoir mangé joue sur le poids.

Si vous craquez, qu’après vous vous en voulez à mort d’avoir mangé et vous focalisez là-dessus en vous détestant et en vous « auto-flagellant », je pense vraiment que le côté psychologique joue un rôle dans la prise de poids.

Personnellement, je ne suis pas là tous les jours à me dire « comment je vais faire pour rester mince ? » ou à compter les calories. Lâchez un peu prise, vous avez craqué tant pis, c’est fait vous ne pouvez pas revenir dessus. Ça ne sert à rien de vous mettre dans des états insensés, passez au-dessus, vous ferez mieux demain 🙂


Ne pas confondre « être mince » et être « bien faite »

Cette partie fait un peu écho au début de l’article.

Pour moi être mince n’est pas une fin en soi, il y a une vraie différence entre être mince et être bien faite.

Si vous voulez « être une bombe » en mode mannequin Victoria Secret, ça n’est pas simplement en étant mince que vous y parviendrez. La morphologie (vous savez, être un A, un O, un V, un H ou un 8), cette notion de coaching en image popularisée par Cristina Cordula, joue beaucoup.

Pour résumer, la morphologie la plus courante chez les femmes est le H. Celle qui permet de porter quasiment tous les types de vêtement et que la plupart des femmes ont pour objectifs, c’est le 8 (taille marquée, épaules et hanches dans le même alignement). Il vaut donc parfois mieux être un peu plus en chair mais avoir un corps harmonieux et bien proportionné, car on ne peut malheureusement pas se « créer » des hanches si on en a pas par exemple.

garder la ligne
S’habiller en fonction de sa morphologie, c’est la clé.

Tout ça pour dire qu’avoir un « joli corps » n’est pas qu’une question de poids et qu’il ne suffit pas d’être mince pour être « bien foutu » comme on dit. Et surtout « être bien gaulé » n’est pas le but d’une vie : une femme ne se résume pas à ça, mais c’est un autre débat.


Rester mince : un travail sur le long terme

Aller à la salle 2 mois avant l’été, faire un régime 100% ananas pour perdre 3 kilos en une semaine histoire de pouvoir rentrer dans une jupe ou taper sur Google « comment maigrir pour avoir l’air fraiche en maillot ? » à la recherche d’une pseudo méthode miracle est illusoire et peut même s’avérer dangereux.

La seule chose qui paye c’est le travail et surtout le temps. Le corps ça se travaille toute l’année, pas juste les mois où l’on doit se mettre en dos-nu. C’est un entretien régulier et un travail de fond pour obtenir des résultats pérennes. Le corps a une mémoire, il se rappellera de tous les efforts que vous avez faits et vous le rendra bien.


Concrètement, comment ne pas grossir ?

Je dirai qu’il n’y a pas qu’une seule réponse à la question « comment ne pas grossir », mais plusieurs et à différents niveaux.

C’est un mélange entre de bonnes habitudes alimentaires, une bonne hygiène de vie, un coup de pouce de la génétique avec un bon métabolisme, l’âge joue bien sûr aussi ainsi que le fait d’avoir déjà eu des enfants. Je pense d’ailleurs que quand je serai à ce stade et que je devrais fatalement prendre du poids, je ferai moins la maligne !

C’est un mix entre discipline et plaisir ! Il faut de la volonté mais il faut aussi savoir kiffer : se priver toute sa vie est impossible, ça va vous rendre dingue. Et puis, la nourriture n’est-elle pas aussi l’un des plus grands plaisir de la vie ? J

→ Voilà, j’ai essayé de rédiger un article construit, clair, riche et complet qui répondrait un maximum à vos questions. J’espère que vous l’avez trouvé pertinent.


Si vous avez des petites bottes secrètes vous aussi, vous savez ce qu’il vous reste à faire : laisser un commentaire !

blog laetiboop signature

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :)

3 commentaires sur “Garder la ligne : mes astuces, mon expérience

  1. Très pertinent ton article Laetitia, je pense que si j’avais eu ce discours il y a 40 ans je ne serai jamais devenue obèse. Il y a 40 ans je pesais 59 kg pour 1m69 taille 38/40 et les médecins me disait obèse alors que j’étais juste pulpeuse avec une grosse ossature.. Donc régime et yo-yo… Après les soucis de la vie ont fait le reste… Encore bravo pour ta clairvoyance et ton joli article

    1. Bonjour Nadia,
      Merci beaucoup pour ce commentaire qui me fait très plaisir venant de toi qui sait de quoi tu parles sur ce sujet.
      Bravo pour ta perte de poids, tu t’es battue et ça a payé, tu es rayonnante !
      A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.