femme aime pas

« Au début je ne t’aimais pas » ou l’histoire de ma vie

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous faire partager une tranche de vie. Quelque chose qui m’a parfois fait souffrir mais qui me fait aussi beaucoup sourire. En général, lorsqu’on me voit ou me rencontre pour la première fois, on ne m’apprécie pas.


L’importance de la première impression

Maman si tu me lis, oui il y a beaucoup de monde qui au premier coup d’œil n’apprécie pas du tout ta petite fille 🙂

Je n’ai pas l’air gentil ou une bouille sympathique comme on dit. Soyons honnête, j’ai un physique assez cliché : fine, longs cheveux, petit nez, grands yeux, grande bouche… Non pas que je me plaigne loin de là, mais je plante simplement le décor.

Du coup, j’ai l’air assez froide et distante. Vous voyez lorsqu’il y a des photos sur Facebook avec Rihanna/Kylie Jenner immobile, le visage fermée et une légende « moi lorsqu’on me croise dans le rue ». Et bien c’est à peu près ça haha !

Chaque fois que je deviens amie avec quelqu’un, surtout avec des femmes, elles en viennent toutes à me dire la même chose : « au départ, je ne t’aimais pas » ou « je ne pensais pas qu’on serait amie ». L’histoire de ma vie. Maintenant j’ai l’habitude. Mais les premières fois ça ne fait pas très plaisir d’entendre ce type de propos.

Ma première réaction a donc été d’être en colère contre ces gens : après tout je n’avais rien fait de mal.

bitch resting face temoignage

Puis j’ai été curieuse. J’ai donc cherché à creuser pour en savoir un peu plus, pourquoi les gens ne m’aimaient pas ? Les réponses étaient à peu près toutes les mêmes : tu as l’air hautaine, je pensais que tu étais prétentieuse, tu as l’air de te croire mieux que tout le monde, dédaigneuse… Bref, des propos qui font chaud au cœur vous l’aurez compris !

J’aurai pu essayer de complétement me changer : adopter un look passe-partout, essayer de m’adoucir ou de me fondre un peu plus dans la masse. Mais cela aurait été renier qui j’étais, me forcer à changer pour des gens dont, au fond, je me fichais éperdument. Il en était donc hors de question.

Depuis, je prends ce qu’il y a à prendre et je laisse le reste.

Mais surtout je me suis déculpabilisée en comprenant que ce que nous retenons avant tout, c’est la première impression et surtout les a priori que nous avons. Tout cela est parfois dur à faire oublier ou nous n’avons tout simplement pas envie d’aller plus loin et de laisser sa chance à quelqu’un.

Article lié: Ces 50 petits riens qui rendent heureux


Aller au-delà de la carapace

Maintenant que je vieillis, cela semble un peu s’atténuer par rapport à la période du lycée et des études. Mais à la fin de mon master, il m’est arrivée une amère expérience.

Après avoir passé un entretien d’embauche, je commençais ma période d’essai pour un CDI en tant qu’assistante marketing. C’était une entreprise 100% féminine, une dizaine d’employées environ. Seuls le patron et le Directeur des Ressources Humaines étaient des hommes, plutôt âgés.

Bref, j’arrive pleine d’entrain et de motivation et là stupeur… personne ne m’adresse la parole.

Pendant une semaine, aucune fille de l’entreprise n’a daigné me répondre ou me parler. Lorsque je posais une question, elles tournaient la tête, discutaient entre elles ou partaient. Ambiance ambiance !

Vous en conviendrez, ce type de situation n’est pas facile à gérer et met un coup au moral. Mais je ne voulais pas partir car je n’avais rien à me reprocher. J’ai donc tenu une semaine avant d’être convoquée chez le DRH qui a mis fin à ma période d’essai sans vouloir me donner de raison malgré mes demandes insistantes.

J’ai appris par la suite que l’ensemble des employées avaient fait pression sur le patron pour lui demander de mettre fin à mon contrat. J’ai aussi eu écho de certaines remarques sur le fait que « les filles comme moi ne sont rien d’autre que des plantes vertes » et autres joyeusetés du genre.

Même si j’en garde un goût amer, cela m’a servi de leçon. Et je reste assez méfiante, surtout envers la gente féminine qui peut être très dure entre elles. Moi inclus !

Heureusement, il y a des gens qui sont profondément gentils et vont passer naturellement au-dessus de cette barrière de la première impression et du physique sans même s’en rendre compte. Elles se reconnaîtront si elles me lisent 😉

J’ai envie de vous dire si vous êtes dans ce cas-là que ça n’est surement pas votre faute. A moins que vous soyez quelqu’un de mauvais mais c’est rare quand même ! Focalisez-vous sur vos qualités, vous savez qui vous êtes et ce que vous valez !


Je ne dis pas que c’est facile, je ne dis pas que moi-même je le mets toujours en application avec les autres, mais je dis que c’est bien d’essayer en essayant d’aller voir au-delà de la carapace.

Parfois les gens sont exactement ce qu’ils ont l’air d’être (que ça soit en bien ou en mal) mais parfois pas du tout. Alors grattons, grattons la carapace…

blog laetiboop signature

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :)

12 commentaires sur “« Au début je ne t’aimais pas » ou l’histoire de ma vie

  1. Je compatis, on m’a souvent fait la même remarque : « tu fais hautaine ». Et je me suis rendue compte que d’un point de vue extérieur, c’était sûrement le cas. Je suis pas hyper sociable comme personne, je suis plutôt introvertie et je ne connecte pas facilement avec tout le monde (et je souris pas à tout bout de champs aux inconnus) donc j’imagine que certaines personnes peuvent penser que je suis froide et désintéressée.
    Je me souviens encore de la première fois qu’on m’a dit ça, j’étais au lycée et je parlais à une des filles et au bout d’un moment elle m’a dit « je pensais pas que j’allais t’apprécier, à rester dans ton coin tu faisais hautaine ».
    Okaaayyy. Sur le coup j’étais un peu embarrassée. Aujourd’hui, je me fiche pas mal de ce qu’on pense de moi mais c’est vrai que dans certaines situations, ça peut être chiant (au boulot, en entretiens, etc). Quoique ça fait un moment qu’on m’a pas fait ces remarques, je suis moins timide qu’avant, ça doit jouer.

    1. Merci pour ce super commentaire !
      Oui quand on te dit ça la première fois ça calme… surtout quand tu sais que tu n’es pas comme ça !

      Il faut passer au dessus à un moment donné et puis voilà.

  2. Bien sûr que je t’ai lu 😊 toutes les personnes qui ont eues des à priori sur toi ce sont bien trompées car tu es l’inverse de ce que tu parais de prime abord et tu gagnes à être connue car tu es un être merveilleux ❤

  3. Wow quelle histoire ! J’ai plusieurs amies qui ont eu le même soucis que toi au niveau des à priori à l’école ou dans le cadre d’une formation. Ma première impression a été plutôt négative pour les mêmes raisons que toi et aujourd’hui, ce sont des filles avec qui je suis hyper proche ! 🙂 il faut savoir se détacher des à priori et oser aller vers les gens même si on les pense très différents de nous !
    Par contre, je suis assez choquée par ton expérience professionnelle, c’est vraiment honteux de la part de ces filles ! Comme si le travail parfois nous ramenait à l’l’adolescence ou à un niveau même plus bas…
    Merci pour cette tranche de vie 🙂

    1. Et oui parfois on est pas ce que l’on parait être !

      Cette histoire pro a choqué beaucoup de monde aussi et à juste titre ! ça parait irréaliste d’agir comme ça et pourtant… merci pour ton commentaire 🙂

  4. Je veux bien comprendre que tu puisses ne pas faire une bonne impression de prime abord, effectivement certaines personnes ont l’air hautaines alors qu’en réalité ce n’est pas le cas, mais passons. En revanche, je suis vraiment choquée par ton expérience professionnelle ! C’est pire que la cour de récrée ! C’est complètement immature et malveillant. À un certain âge il faut savoir passer outre la première impression, non ?

  5. J’ai été hyper touchée par ton article et par l’avis à tort qu’on peut se faire sur une personne au premier regard. Je trouve dommage qu’on en soit toujours là ! J’ai particulièrement été choquée pour ton expérience entrepreneuriale… Le principal c’est que tu te sentes bien comme tu es, et que certaines personnes passent cette frontière pour découvrir qui tu es réellement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *