boycott magazine feminin

Pourquoi j’ai arrêté de lire les magazines féminins

J’ai réalisé il y a peu que ça doit bien faire 5 ans que je n’avais pas acheté de magazine féminin alors qu’avant j’en achetais tout le temps. Mes préférés ? Elle, Grazia, Glamour, BE et Cosmopolitan. Du grand classique.

Mais maintenant ça m’est totalement passé. Les seuls fois où il m’arrive d’en acheter, c’est dans le terminal d’aéroport si mon vol a du retard et que je m’ennuie ferme. Sinon je les feuillète simplement d’un air distrait dans la salle d’attente du dentiste.

Entre les magazines féminins et moi, la rupture ne fut pas brutale. J’ai juste lentement et progressivement cessé d’en acheter sans même m’en rendre compte, jusqu’à ce que je réalise un jour que ça ne me disait plus rien.

Acheter des magazines de mode, c’est un peu un rituel, une habitude, on ne s’en rend même pas compte, on le fait machinalement, comme si on était accro. Même si j’aime toujours regarder ces couvertures de papier glacé, ces titres d’articles percutants et ces modèles au corps de rêve, je n’en achète plus.

L’histoire d’amour entre la presse féminine et moi est donc bel et bien terminée. Voici pourquoi.


Presse féminine : trop de contradictions

Le premier point qui me gêne ce sont les invraisemblances multiples de la presse féminine.

A la page 4 un article sur les 10 meilleurs conseils pour supprimer le sucre, à la page 5, une publicité pour les nouvelles glaces Kinder Bueno, à la page 7 une recette de tiramisu, à la page 9 un article « j’ai testé pour vous la ventouse anti-cellulite ».

A la page 15, des témoignages de femmes qui s’aiment leur corps comme il est. A la page 17, un papier sur les avantages du régime Dukan. A la page 18, un article sur le poids de l’image des femmes dans la société.

Euh, le magazine est-il rédigé par des schizophrènes ?

Certes, il en faut pour tous les gouts et rédiger des sujets variés pour différents publics dans un seul magazine n’est pas simple. Mais tout de même on ne peut pas se contredire toutes les 2 pages. Il y a trop de dichotomie, c’est parfois un peu hypocrite. Doit-on s’accepter comme on est ? Suivre des régimes ? Cuisiner de délicieux tiramisus auxquels on ne doit pas goûter ? Avoir le dernier sac tendance mais à la fois se moquait du regard des autres ? Bref on est paumé !

Article lié: Mode – les réponses à toutes les questions que vous me posez


Trop de publicité tue la publicité

En soit je n’ai rien contre la publicité. On en a quand on regarde Desperate Housewives en replay à la télé, quand on attend le tramway, sur Facebook,… c’est notre lot quotidien et ça permet de financer beaucoup de chose.

Mais nous faire payer le prix fort pour en magazine qui comprendre 15 pages de publicités de parfums Lolita Lempicka et de rouges à lèvres Guerlain au début et à la fin du magazine, ça tape un peu sur le système. Ouiiii on va aller l’acheter chez Sephora ton parfum, on a compris, le message est passé !

Article lié: Vis ma vie, les pires remarques entendues sur mes looks


Pas assez accessible

La dernière chose, et la plus importante selon moi, c’est clairement le manque d’accessibilité des looks proposés dans les magazines féminins.

Parce que, quel est le but premier de ce type de presse ? Nous divertir oui. Mais surtout nous INSPIRER. Pour que l’on puisse essayer de reproduire certains looks, adopter des astuces coiffure ou bijoux. Mais comment peut-on s’inspirer d’une tenue importable, improbable et hors de prix ? Les mamans, vous vous voyez allez chercher votre fille a la crèche avec une robe à traîne Valentino ?

je ne lis plus magazine feminin
Arrêter de lire la presse féminine, un choix raisonnable ?

Oui je suis la première que les photoshoots en maillot à Bali font rêver, oui je m’émerveille devant les robes de soirée du festival de Cannes mais ça ne m’inspire malheureusement pas pour m’aider à trouver une tenue pour le mariage de ma cousine le mois prochain. Vous voyez ce que je veux dire ?

S’émerveiller et faire rêver c’est bien, j’approuve, j’adore je suis d’accord. Mais un peu plus de conseils concrets s’il vous plait ça serait bien ! Et c’est peut-être pour ça qu’on est si nombreuses à lire des blogs aujourd’hui 😉

Pour approfondir le sujet, j’avais donné mon avis dans cet article : Pourquoi les blogs mode ça me gave. Si ce billet vous plait, celui-ci risque aussi de vous intéresser 🙂

Personnellement, je mets tout de même une petite exception en ce qui concerne Vogue qui est réellement iconique et qui s’apparente davantage à une bible de la mode, avant-gardiste et précurseur, qu’à un réel magazine.

En revanche, c’était l’un de mes rêves de travailler un jour dans un grand groupe de presse et plus particulièrement de tenir une rubrique. Rédiger des articles mode qui ont du sens, des coups de gueule, ouvrir des débats qui touchent les vraies femmes et donner des astuces look et style réalisable dans la vraie vie… un peu comme les articles que je rédige ici finalement.

Alors si jamais un responsable passe par là et aime ma plume et mon style, qu’il m’envoie sans plus attendre un email par ICI haha 😉


Hâte de connaitre votre avis sur la question: c’est juste en dessous que ça se passe !

blog laetiboop signature

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :)

10 commentaires sur “Pourquoi j’ai arrêté de lire les magazines féminins

  1. Je suis d’accord avec l’avis que tu partages dans ton article même si je reste nuancée. Je n’ai pas l’habitude d’acheter des magazines, je n’ai pas envie de dépenser là-dedans mais j’aime bien feuilleter de temps en temps ceux qu’on me donne. La plupart sont effectivement contradictoires mais je pense que certains magazines peuvent être intéressants, reste à trouver la perle rare 😉

  2. Effectivement entre contradictions, publicités omni présentes (même si elles sont souvent magnifiques) mannequins d’une maigreur inqualifiable et de toutes façons photoshopées, je ne vois pas qui peut vraiment se retrouver dans ces magazines ….reste la part de rêve ? Ton article a le mérite de poser clairement le problème. Bravo. Belle écriture 👏👏

  3. Je te rejoins complètement dans ton article ! Ton 1er paragraphe m’a bien fait rire d’ailleurs 🙂
    Personnellement, je n’ai jamais été fan de Elle, Grazia et compagnie, pour toutes les raisons que tu cites notamment dans ton article ! Par contre en Belgique d’où je viens, il y a un super magazine qui s’appelle Flair et qui n’est pas inondé de pubs. Ils proposent des looks dans des prix décents et parlent de beaucoup de sujets de société aussi, c’est vraiment pas mal 🙂

  4. Hello!

    Je suis entièrement d’accord avec toi. J’ai moi aussi arrêté, sans vraiment m’en rendre compte. La dernière fois à l’aéroport, j’étais sur le point d’acheter Cosmo (que je dévorais pourtant chaque mois avant) mais après l’avoir feuilleté je me suis dit que c’était du lu et relu…les sujets restent quand même très similaires d’un numéro à un autre voire d’un magazine à une autre.

  5. J’achetais également tout le temps des magazines féminin du genre Elle ou Cosmopolitan et j’ai également arrêté sans m’en rendre compte. Au final c’est pas plus mal, car je trouve que c’est des magasins qui n’inspirent pas, ils incitent trop les femmes à être plus mince et de plus beaucoup de vêtements ne sont pas accessibles. Je suis entièrement d’accord ! Bref, j’espère qu’un jour ça changera 🙂

    1. Hello ! Oui j’ai l’impression que ce qui ressort un peu chez nous toutes ce que l’on a arrêté « sans trop s’en rendre compte »… on a compris inconsciemment qu’on avait de moins en moins l’envie et l’utilité surtout 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.