body positivity

Body positivity, tendance éphémère ou prise de conscience ?

Le body positivity, c’est le hashtag en vogue du moment que l’on voit fleurir un peu partout sur Instagram.

Certaines bloggeuses sautent le pas et osent, parfois pour la première fois, poster une photo d’elle en maillot, où l’on voit leur fesse, leur ventre, leur cuisse et leur hanche. Une façon de crier haut et fort « je m’assume er je lâche prise » ou un nouveau prétexte pour montrer ses fesses ? Tout ça m’a donné envie de partager avec vous mon point de vue sur le sujet.


Le body positivity, qu’est-ce que c’est ?

Je ne vais pas vous sortir une définition tout droit tirée du Larousse ou me lancer dans une dissertation avec citations d’auteurs.

Pour moi, le mouvement du body positivity, c’est apprendre à s’accepter comme on est. Ça ne veut pas dire ne pas chercher à mincir si l’on en a envie, ça veut dire essayer de tout faire pour se sentir bien dans sa peau. Ne plus voir son corps comme un « ennemi » mais comme un ami, un compagnon, un allié. C’est ne pas rechercher à tout prix la perfection, mais la meilleure version de son corps, avec ses défauts et ses qualités propres. Et ne plus se comparer à tout prix à la voisine ou se mettre en compétition avec elle.

J’ai la chance d’être et d’avoir toujours été très à l’aise avec mon corps (peut-être même un peu trop ^^) et je souhaite ça à toutes les femmes ! Ça me rend littéralement dingue quand je vois qu’encore aujourd’hui la moitié des femmes se privent d’aller à la plage ou à la piscine par « peur » de se montrer en maillot de bain. Ç.a ne devrait pas être possible.

Alors peut être que le faire sur Instagram ou un autre réseau social est l’une des étapes pour ne plus avoir peur du regard des autres. Je tiens tout de même à ajouter que les femmes ne seront pas toutes logées à la même enseigner là-dessus: postez une photo de vous en bikini si vous avez quelques « défauts » et on saluera votre courage et votre démarche, postez-en une si vous êtes considéré comme une « nana bien gaulée » et l’on dira simplement que vous cherchez les compliments ou une façon d’exposer vos atouts…


Compétition et jalousie entre femmes

Je vais vous raconter une anecdote (et oui c’est mon blog je fais ce que je veux d’abord ^^).

J’ai une copine plus jeune que moi qui me racontait bouleversée la dernière fois que pendant qu’elle essayait une robe dans une boutique, les vendeuses s’étaient permises de commenter son corps, devant elle et à voix haute. L’une d’elle disait que la robe ne lui allait pas car elle était anorexique et l’autre disait qu’au contraire c’était parce qu’elle était trop grosse.

NON mais je rêve ?! Outre le fait qu’elles outrepassent très largement leurs fonctions professionnelles, réalisent-elles à quel point leurs remarques sont déplacées, méchantes et surtout comme elles peuvent entacher la confiance en elle de la personne qui les reçoit ? Elles ont de la chance de n’être pas tombé sur moi les deux cocottes je vous le dis !

Tout ça pour illustrer que ce ne sont pas tant les hommes qui nous mettent dans la tête que la cellulite c’est dégoutant ou que nos jambes ne sont pas assez fines. C’est d’abord nous-même, à travers le prisme de la société, des médias, des publicités et des réseaux sociaux, mais surtout les autres femmes !

Pourquoi ça dégénère quasiment systématiquement quand plusieurs femmes sortent ou travaillent ensemble ? Car malheureusement elles se placent souvent en position de rivale et d’adversaire sur différents plans, le physique en premier lieu. La « plus belle » est exclue, elle fait de l’ombre donc jugée trop sure d’elle ou prétentieuse ; la « plus moche » est considérée comme négligée, etc.

→ Si ça vous intéresse, j’avais écrit un article à ce sujet tiré de mon expérience personnelle qui avait suscité de nombreuses réactions de votre part : « Au début je ne t’aimais pas » ou l’histoire de ma vie.


Apprendre à s’aimer avec le courant du body positivity

Alors vous me direz oui, c’est bien joli tout ça mais c’est facile de « s’accepter » quand on est gaulé comme Emily Ratajkowski. Alors oui certes c’est plus simple. Mais ne croyez pas pour autant qu’être « belle », signifie avoir confiance en soi. Je connais pas mal de filles mignonnes qui ont un niveau d’estime ras les pâquerettes et à l’inverse, d’autres qui ont un physique moins avantageux et qui pourtant s’adorent. Ça ne veut rien dire !

Et puis on se trouve toutes des défauts. Qu’ils soient fondés ou non, toutes les femmes de la planète trouvent quelque chose à redire sur leur corps : trop petite, pas assez de sein, cheveux trop raides, vilains pieds… on a toutes des complexes ou des éléments que l’on aimerait changer, améliorer ou retoucher. Je suis certaine que même les mannequins Victoria Secret doivent avoir des choses qui leur déplaisent dans leurs corps alors qu’elles représentent pourtant à nos yeux le « perfect body » ! Le niveau d’exigence est juste différent chez nous toutes.

body positive
La tendance body positivity, je dis oui !

Je pense aussi qu’être indulgente avec son corps, ça s’apprend très tôt. Si on ne vous a jamais dit que vous étiez belle, dur dur de se le mettre dans le crâne à 30 ans.

Une autre chose que je tenais également à souligner ici car ça commence doucement mais surement à m’agacer : les gens confondent confiance en soi et arrogance.

  • « Je suis belle » : confiance en soi
  • « Je suis plus belle que toi » : arrogance

Vous voyez la différence ?

Bref, tout ça pour dire qu’aucune femme ne devrait avoir peur de dire qu’elle se trouve jolie, ça n’est ni de la prétention, ni de l’orgueil, ni de la vanité. C’est une bouffée d’air frais, une bonne dose de confiance en soi.


Body positivity : énième tendance du moment ou véritable philosophie bien-être ?

Est-ce que le mouvement « body positivity » va réussir à faire bouger un peu les lignes, aider les femmes à davantage se kiffer et s’inscrire dans la durée comme une véritable philosophie bien-être ? Je n’en ai aucune idée.

Je suis globalement pour ce qui peut aider les femmes à se sentir mieux alors j’espère que oui. Mais à l’ère où tout est éphémère, rien n’est moins sure… Quoi qu’il en soit, prenons ce qu’il y a à prendre et tirons les leçons de ce mouvement, même s’il ne doit durer que quelques mois.

Maintenant on relève la tête et on envoie bien bouler les gens qui essayent de nous faire perdre confiance en nous.


Les filles à vous la parole ! Si cet article fait écho en vous, partagez votre point de vue avec moi.

blog laetiboop signature

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :)

7 commentaires sur “Body positivity, tendance éphémère ou prise de conscience ?

  1. Comme d’habitude super article!
    Malheureusement j’ai l’impression que c’est plus une mode qu’autre chose. Quand je vois des filles très rondes mettre en avant ce phenomène je trouve ça génial. Ce qui l’est moins c’est les commentaires méchants par rapport au fait que leur corps ne rentre pas dans les « normes » de la société.
    Je pense que de nos jours nous vivons dans un monde avec une pression sociale et des cases dans lesquels nous devons rentrer pour plaire. Ce qui pour moi est bien triste.

    Alors oui au body positive non au body sharing car nous sommes tous différents!

    Après comme tu le dis il est difficile de s’aime d’autant plus quand on dépasse un certain âge. J’en suis la preuve mais il ne faut pas désespérer LOL

    Merci encore pour ton article que beaucoup de personnes devraient lire 😉

    1. Merci beaucoup pour ton petit mot 🙂
      Oui c’est vrai qu’on se demande toujours si c’est vraiment sincère ou si certaines surfent sur la tendance… mais bon si ça peut en aider quelques unes c’est cool !

  2. Superbe article Laetitia, bravo !
    Tu as bien retranscris le courant actuel de cette tendance « body positive »
    Cool si j’ai pu t’inspirer sur le thème du coup 😉
    Ça me fait penser qu’il faut que je me remette au blog, ça demande tellement de temps de rédiger des articles !!
    Des bisous, à très vite 💋

    1. Merci beaucoup 🙂
      Oui j’ai vu passer pas mal de photos dans ce style sur Instagram du coup je me suis dit « tiens on tient quelque chose, les femmes prennent ça à coeur, développons un peu le sujet »

  3. Super article bravo ma Laeti !
    C’est vrai que le corps est souvent ce qui apporte le plus de complexe à tous, filles et garçons car même les hommes sont de plus sensibles au physique. Mais il faut essayer de voir les choses différemment. Relevons la tête !! 😘

Répondre à Chloé Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.